Faciliter les transitions scolaires

Qu’il s’agisse de l’entrée à la maternelle, d’un changement d’école, du passage du primaire au secondaire, ou encore vers le cégep ou l’université, une transition scolaire est un moment excitant et stimulant, mais qui peut aussi être une source importante d’anxiété et d’inquiétude chez les jeunes et même chez leurs parents.

Le stress et la tension qui marquent les premiers jours des transitions sont souvent occasionnés par le manque de contrôle que les jeunes ressentent face à la nouveauté et à l’inconnu : de nouveaux professeurs et amis, de nouveaux lieux et règles, etc. À ceci peut s’ajouter la crainte de ne pas être à la hauteur des nouvelles attentes.

Pour atténuer les angoisses vécues par les jeunes, il peut être aidant de les rassurer, de prendre le temps de discuter avec eux et de poser des gestes qui renforcent leur autonomie. Voici quelques suggestions pour les familles qui souhaitent favoriser une transition scolaire harmonieuse et le bon départ de l’année scolaire :

  • Visitez l’école et son terrain de jeu, la polyvalente ou le Cégep qu’il fréquentera afin qu’il s’habitue aux nouveaux lieux.
  • Faites le chemin vers l’arrêt d’autobus, l’école ou le cégep avec lui à pied, en voiture ou en transport en commun, afin qu’il puisse se familiariser avec son nouveau trajet et partir avec assurance le matin de la rentrée.
  • Autant pour les petits que les grands, installez une routine de matin et de soir pour contribuer à accroître le sentiment de sécurité.
  • Dans les semaines précédant la rentrée, confiez à votre enfant des responsabilités appropriées pour son âge afin d’accroître son autonomie et sa confiance. (Ex : ranger ses jouets, choisir le menu de la semaine, faire son lavage, etc.)
  • Même durant la course folle de la rentrée, essayez de passer des moments détendus et agréables en famille. Privilégiez, par exemple, les repas en famille et sans écrans. Ces moments peuvent contribuer au sentiment de bien-être et de sécurité de votre jeune. 
  • Privilégiez une alimentation saine et une bonne nuit de sommeil, qui peuvent grandement aider dans la gestion du stress et de l’anxiété.
  • Influencez l’attitude de votre enfant en maintenant un discours positif au sujet de l’école, des études et de ce nouveau départ avec la transition. Prenez le temps de vous intéresser au déroulement de sa journée et de discuter avec lui de ses nouvelles expériences.
  • Aidez-le à mettre des mots sur ce qu’il vit et ce qu’il ressent afin de mieux le soutenir et l’accompagner.
  • Évitez de mettre trop de pression sur votre jeune et aidez-le à définir des attentes et objectifs réalistes et atteignables. Rassurez-le au sujet de ses compétences et habiletés et rappelez-lui qu’une certaine anxiété est tout à fait normale.
  • Maintenez une bonne communication en famille, mais aussi avec son école! N’hésitez pas à discuter avec l’enseignante de votre enfant si vous avez des questionnements ou des inquiétudes.
  • Que ce soit à la maternelle ou au cégep, le personnel est présent pour aider et guider les jeunes. Encouragez votre enfant à demander de l’aide au besoin et Informez-le des ressources existantes pour lui venir en aide.

    Pour terminer, rappelez-vous que les transitions scolaires représentent des changements significatifs dans la vie des jeunes et que l’anxiété et les craintes qui les accompagnent sont entièrement normales. En général, une fois que la routine s’installe et que les jeunes s’habituent à leurs nouveaux milieux de vie, l’anxiété s’estompe graduellement. Profitez de cette période pour leur fournir des petites attentions et redoublez vos encouragements pour les aider à traverser ces moments charnières.

    Pour accéder à des ressources et outils supplémentaires, consultez la section Transitions scolaires de notre site.

     

© 2019 Tous droits réservés -
Regroupement lavallois pour la réussite éducative